Pebbles – a story of refugees in stones by Syrian artist Nizar Ali Badr | KEDISTAN

I learned about this work from a Twitter post #Pebbles – a story of refugees in stones by Syrian artist Nizar Ali Badr.

What gorgeous work from sculptor Nizar Ali Badr. If you have problems reading French, please visit the link at the bottom of this blog post and copy and paste into translate.google.com and look at all the photos of some of his sculpture work while you’re there. It’s beautiful.

Le sculpteur syrien Nizar Ali Badr est un homme discret. Les mots ne sont pas son truc. Lui c’est les pierres.

Je ne sais rien de lui, ni d’où il vient exactement, ni où il est juste maintenant. Je trouve sa trace sur deux, trois sites turcs. Emus par ses compositions sur les réfugiés syriens, ils présentent Nizar Ali comme « migrant ».

Sur son Facebook je vois qu’il habite à Lattaquié en Syrie. Y est-il encore? Sinon, où a-t-il atterri ? J’aurais voulu tellement en savoir plus. Je ne parle pas l’arabe. J’essaye alors désespérément de déchiffrer ses rares mots en traduisant avec des outils médiocres. Malgré l’approximation des traductions, je ressens la sagesse, la simplicité, une immense amour pour l’humanité, et l’espoir. Ces mots rejoignent totalement la poésie qui découle de singulières pierres, touchées par les mains d’artiste.

Source: Les pierres de l’artiste syrien Nizar Ali Badr | KEDISTAN

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Proudly powered by WordPress | Theme: Baskerville 2 by Anders Noren.

Up ↑